Traversée maritime

GNV, Transport maritime : “Le port de Sète est important dans notre stratégie vers le Maghreb”

GNV : “Le port de Sète est important dans notre stratégie vers le Maghreb”.

Bilan estival; nouvelles destinations; ambitions pour le port de Sète, sa seule base de départ en France… Matteo Catani, PDG de la compagnie maritime italienne Grandi Navi Veloci (GNV), fait le point.

Quel bilan tirez-vous de la saison estivale au départ du port de Sète ?

En dépit d’un environnement de marché compliqué, nous sommes très satisfaits des résultats puisque nous avons transporté plus de passagers que l’année dernière. De juin à septembre 2023, 1,6 million de personnes a voyagé sur les bateaux de la GNV dont 130 000 depuis la France sur les lignes au départ de Sète et à destination du Maroc. Sur ces dernières, la tendance est très positive avec 20 % de fréquentation supplémentaire par rapport à 2022. Après de gros efforts ces dernières années pour développer notre flotte et donc nos capacités de transport, nous sommes entrés dans une phase de consolidation de nos marchés.

 

 

Corsica Linea et Algérie Ferries ont proposé cet été des liaisons entre Sète et l’Algérie. Est-ce une destination sur laquelle la GNV pourrait également se positionner ?

 

L’Algérie est une destination particulièrement intéressante parce qu’elle présente une grande marge de croissance. Raison pour laquelle elle fait l’objet chez nous d’une observation constante. Tout comme la Tunisie, que nous connaissons bien puisque nous y opérons des liaisons depuis plus de 20 ans depuis les ports italiens de Gênes, Civitavecchia et Palerme. Mais si l’ouverture de nouvelles lignes vers l’Afrique du Nord est une possibilité, nous n’envisageons pas de le faire au départ de la France.

 

Matteo Catani, PDG de la compagnie maritime implantée à Sète.Matteo Catani, PDG de la compagnie maritime implantée à Sète. D.R.

Du coup, quelle place le port de Sète tient-il dans votre stratégie globale ?

 

C’est une infrastructure très importante pour notre société, notamment pour les routes maritimes moyenne et longue distance vers le Maghreb. Nous croyons fortement à son développement. C’est dans cette optique que nous avons récemment investi dans un nouvel espace d’accueil pour nos clients, inauguré en juin dernier à l’intérieur de la gare maritime.

 

Nous sommes présents à Sète depuis plus de dix ans. L’aventure a été lancée en 2012 avec le Fantastic, vers Nador, et le Majestic, vers Tanger. Nous avons parcouru un énorme chemin depuis, jusqu’à devenir la première compagnie ferries de Méditerranée en nombre de lits, avec 31 liaisons entre sept pays.

 

Des nouveaux navires sont annoncés d’ici 2026. Les passagers sétois pourront-ils en bénéficier ?

 

Pour le moment, nous ne pouvons pas communiquer sur le déploiement de ces nouveaux navires. Même s’il est certain que notre clientèle sétoise, composée essentiellement de familles, se prête bien à des bateaux ayant une grande capacité de chargement et un nombre élevé de cabines. Le projet prévoit l’arrivée de quatre nouveaux ferries actuellement en construction sur le chantier naval chinois Guangzhou Shipyard International. Le premier sera livré dès la fin 2024. Les autres suivront tous les six mois.

 

Deux seront à propulsion traditionnelle mais équipés d’un épurateur capable de réduire de 30 % les rejets de CO2, les deux autres navigueront au gaz naturel liquéfié (GNL).

 

Dans ce cadre du verdissement des flottes, vos ferries seront-ils compatibles avec les nouveaux quais électrifiés du port de Sète ?

L’important, c’est que ces infrastructures soient mises en place au plus vite, à Sète (le chantier doit s’achever en ce mois de décembre, NDLR), comme dans tous les ports. De notre côté, le travail est aussi en cours. Nous ferons en sorte d’être prêts.

FERRIES MAROC

– 45 % I Billet bateau Maroc I Sète Tanger I Sète Nador I FERRIES MAROC

https://www.midilibre.fr/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *