Uncategorized

Le port de Motril attend impatiemment les MRE

port motril bateau maroc

Le port de Motril attend impatiemment les MRE

Le port de Motril espère rapidement retrouver sa situation d’avant la pandémie, avec de longues files de voitures attendant d’embarquer sur des ferries, après l’annonce de la reprise prochaine des liaisons maritimes avec le Maroc.

La réouverture annoncée des frontières maritimes avec le Maroc a suscité de grands espoirs au port de Motril (Granada) qui reliait Tanger Med avec les bateaux de la compagnie maritime FRS, et Nador et Al Hoceima avec ceux de Trasmediterranea.

Des sources portuaires ont confié à Granada Hoy que ces compagnies maritimes sont disposées à reprendre les liaisons avec le Maroc dès que la réouverture des frontières serait effective. Une réouverture qui va relancer l’économie de la province de Grenade, d’autant que le trafic maritime avec le Maroc fait gagner à la ville près de 100 millions d’euros par an en termes de création d’emplois, de prestations de services portuaires, de bénéfices engrangés par les établissements commerciaux et hôteliers de la région.

De même, la réouverture des frontières va permettre la reprise de l’Opération Marhaba, après deux années d’annulation. Elle se déroule généralement entre juin et septembre, et vise à faciliter le voyage, par les ports espagnols dont celui de Motril, des Marocains d’Europe désireux de passer leurs vacances d’été au Maroc. Pour sa part, le port de Motril se prépare depuis un certain temps pour la bonne tenue de l’Opération Transit cette année. Il a récemment investi un peu plus de deux millions d’euros pour offrir plus de sécurité et de confort aux usagers des services portuaires.

FERRIES MAROC

Billet bateau Maroc – Sète Tanger – Sète Nador – Marseille Tanger

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

13 + cinq =